Pour un oui pour un non


REPRÉSENTATIONS

• 2 représentations en novembre 2006 au Festival Danse Théâtre sur La Péniche du Vaisseau Fantôme
•  5 représentations scolaires en décembre 2006 au théâtre du centre Paris Anim’ La Jonquière
•  1 résidence en immersion scolaire (10 jours) + 4 sorties de résidence dans le cadre de La réussite éducative la Politique de la ville au lycée Balzac

TEXTE

Pour un oui ou pour un non explore les rouages de l’amitié, le rapport à l’autre, dans ce qu’il a de différent, d’incompréhensible, et l’incapacité du langage à rapprocher les êtres, voire même sa propension à les séparer davantage.

En interrogeant le langage et la communication entre les êtres, Nathalie Sarraute fait émerger une autre langue, une langue ponctuée de silences, où les approximations sont exhibées, assumées, afin « d’inexprimer l’exprimable ».

SPECTACLE

Le jeu part du texte. D’autant plus dans le cas d’une pièce à la base radiophonique. Incarner ces personnages doit donc servir non pas à illustrer ce qui est dit, mais à rendre palpable les tropismes.

Le corps peut être aussi expressif que la langue et nous essaierons donc de faire exister les « non-dits » du corps comme Sarraute a fait exister ceux du langage. Au-delà des mots et des silences du texte de Sarraute, le dispositif scénique du spectacle doit exprimer la solidité, l’exigence, la dureté du monde « réel », et la fuite, le trouble, la poésie du fantasme.

DISTRIBUTION

Texte Nathalie Sarraute
Mise en scène Xavier Chevereau

Scénographie Marion Thelma
Création lumière Pierre Godard

Avec Muriel Gaudin et Anne Puisais