Les aventures d’Auren le petit serial killer


REPRÉSENTATIONS

•  8 représentations entre mai 2013 et juin 2013 dans la cadre de l’Art pour Grandir en partenariat avec la Direction des Affaires Culturelles dans des Collèges et au théâtre du Centre Paris Anim’ La Jonquière.
•  1 résidence (10 jours) en immersion scolaire + 6 représentations + une dizaine d’événements (lecture, rencontres, performance, installation plastique et photos…), dans le cadre de l’Art pour grandir en partenariat avec la Direction des Affaires Culturelles au Collège Balzac.

TEXTE

Auren a 11 ans. Son père s’est envolé par la fenêtre et sa mère ne joue plus avec lui. Sa cité n’est pas radieuse. Qu’à cela ne tienne, Auren s’enfuit !

Samouraï solitaire, Auren part en voyage dans un univers peuplé de créatures mi-humaines / mi-animales. Le petit guerrier boxe ses peurs, élimine ses opposants, se trompe aussi. Une seule quête : apprivoiser la vie.

Ce conte hallucinatoire dépeint, à travers des personnages loufoques, cyniques, despotes ou tendres, le monde dans lequel un enfant doit se préparer à vivre.

SPECTACLE

L’histoire se passe à notre époque flottante, XXI ème siècle débutant, dans une cité grise et barbare à ses heures. Une mère pleurant en silence, des amis cachant leur clandestinité, un père absent. Auren s’ennuie et se débat dans un monde trop dur pour son âge.

L’intrusion de la mort dans la vie d’Auren déclenche l’envolée de son imaginaire. Sa chambre se dédouble, chimères et réalité se confondent. Neutraliser sa nostalgie passera par la découverte de son monstre intérieur. Devenu mi-enfant/mi-monstre, il lutte, se soigne et traite ses maux… allant jusqu’à tuer.

C’est un exercice de force, un rite de passage vers la liberté. Comme dans un film fantastique, Auren voyage parmi ses peurs et ses désirs. Il les voit s’animer, bestioles qui muent et se transforment, fantasques, bienfaisantes ou cruelles. A travers ce voyage dans son inconscient, Auren a gagné son combat contre lui-même.

DISTRIBUTION

Texte  Joseph Danan
Mise en scène Camille Pawlotsky

Scénographie Thelma et Louise
Compositeur Pygmy Johnson

Avec Kamel Abdessadok, Stéphane Aubry, Misha Arias de la Cantolla, Elise Diamant, Kadi Diarra, Anne Puisais