La Compagnie

Depuis 2002, La Fabrique des Petits Hasards axe sa démarche sur les écritures contemporaines et développe sa pensée d’un art pluridisciplinaire. Ses artistes centrent leur travail sur la recherche d’une justesse entre les mots, l’image, le corps, l’espace et les sonorités. La relation étroite entre la musique, la scénographie, la vidéo, le texte et la précision du mouvement constitue pour eux une identité artistique en questionnement permanent…

Télécharger le dossier de la Compagnie

Sensibilisation

La Fabrique des Petits Hasards travaille selon un principe collaboratif, tant dans son travail de recherche artiste-amateurs que dans ses partenariats avec les salles culturelles. Ces derniers peuvent être convenus dans le cadre d’un parcours de spectateur, d’un lieu de création et/ou de restitution. Nous souhaitons investir l’espace dans son ensemble et étendre la narration en dehors de la scène. Nous racontons ainsi une histoire plus large, inscrite dans une réalité sociale complexe, dont le spectacle est le coeur. Ainsi, l’avant et l’après représentation, constitués d’installations et de performances, sont des éléments amenés à évoluer au contact du public. Pour chaque projet, la compagnie propose donc une réflexion et un parcours autour du spectacle

Démocratisation culturelle

La Compagnie mène des actions en faveur de toutes les populations dans un objectif de démocratisation culturelle des quartiers prioritaires. Ancrée dans la zone porte de Clichy/ porte de Saint-Ouen (17e arr), elle propose de mener son travail de création autour de la rencontre avec les habitants, sous forme de projets participatifs et de créations collaboratives (ateliers, débats, rencontres, réflexions, installations plastiques, installations sonores, immersions en milieu scolaire…). A ce titre, elle intervient également aux côtés des équipes de développement local de divers arrondissements, mais aussi auprès d’établissements scolaires, de maisons d’arrêts, et de personnes en situation de handicap (Institut national des jeunes aveugles) etc. Elle initie ainsi une réflexion et des échanges autour de problématiques sociales et culturelles ciblées. Sa volonté de questionner la place et et la perception des publics nourrit la singularité des formes de narration qu’elle propose.

Partenariats

PARTENAIRES CULTURELS
La compagnie a été en résidence au Centquatre-Paris, à La Ménagerie de Verre (Paris), ainsi qu’à L’Étoile du Nord (Paris). Ses créations et performances ont été programmées au Centquatre-Paris dans le cadre du forum des dynamiques culturelles où elle a exposé trois installations plastiques autour de sa création sur trois années consécutives. Elle a également été programmée dans les théâtres Daniel Sorano (Vincennes), Le Lucernaire (Paris), L’Épée de Bois (Vincennes), Les Déchargeurs (Paris), Confluences (Paris) Théâtre de Belleville (Paris), le Hasard ludique (Paris) et au Festival d’Avignon (Off).

PARTENAIRES DE TERRAIN
Ses partenaires de terrain sont les équipes de développement local des 17e, 11e, et 20e arrondissements ainsi qu’une vingtaine de structures culturelles scolaires et associatives (parmi lesquelles Le Hasard ludique, Paris Macadam, Les centres sociaux Pouchet, CEFIA, Soleil Saint Blaise, Passerelles 17, les collèges Boris Vian, Balzac, Mallarmé etc.). Elle est soutenue pour une aide à la diffusion par la SPEDIDAM et la Région Ile de France, par la Politique de la ville, la CAF de Paris et la CGET dans le cadre d’une politique de proximité, par Paris habitat pour son action autour d’une école de spectateur et par la DAC pour ses actions de proximité notamment avec les jeunes aveugles de l’INJA. Elle porte également le label ‘l’Art pour Grandir’ de la DAC pour ses actions en milieu scolaire.